Bongolava.org le site de l'informations et culturels de la région de bongolava

Bienvenue sur le site de bongolava

Le zébu avant son entré à l'abattoir Un abattoir très animé Tout activité se fait à la main
Le sang de l'animal abattu arrose tout le sol Faute d'étal, on opère sur le sol L'eau pour le nettoyage fait défaut. Et quand elle est présente sa propreté est beaucoup à souhaiter
Et, l'on ne se préoccupe pas de cette première nécessité qu'est la propreté L'eau contenue dans ce seau vient d'un ruisseau ayant comme source les eaux usagers des riverains Toutes les opérations se réalisent trop normalement que l'absence de cette eau propre ne se fait plus remarquée.
Et l'on y cherche de l'eau, et l'on y lave les pieds On ne peut pas imaginer la couleur de cette eau quelques mètres en aval. Faute de mieux, cette eau aide au moins à sauver l'apparence
Hélas, ce sang rouge vif qui va joindre la marmite avait tenue la compagnie d'une eau incertaine, nauséabonde. Les matériels sont bien rangés, mais pas bien propres ! Des installations sanitaires sont existants dans l'abattoir hélas.

Des installations sanitaires sont existants dans l'abattoir hélas. Le robinet est là, mais il lui manque la tête pour fonctionner Il y a bien longtemps que ce tuyau d'eau ne respirait que le beau vent de l'abattoir

 
Autres actus
Des programmes alléchants pour le Bongolava Un défilé, des feux d'artifice précédant le traditionnel «arendrina» pour les enfants et un bal populaire. cliquer ici
 
Breves
Il a fallu 306 millions d'ariary dont 156 de la part de l'Union Européenne, pour bâtir le nouveau siège du réseau des caisses d'épargnes cliquer ici